Le panier est vide

LOGIN

Natura Loci

Semez le paysage de demain

Natura Loci est le distributeur officiel en Belgique de la firme Nüngesser. Celle-ci sélectionne et produit divers mélanges de semences de fleurs et de plantes adaptées à nos régions.

Natura Loci les a choisis pour leur qualité optimale :

Ces mélanges ne contiennent que des espèces sauvages et non pas des variétés « horticoles » qui seraient choisies pour leurs seules couleurs;
 - Ils ont fait leurs preuves sur des périodes longues.
 - Ils associent des semences sélectionnées et produites avec soin; sans traitement phytosanitaire ni désherbage chimique dans les champs de culture;

...Survolez l'extrait pour lire la suite...

Chaque mélange vendu par Natura Loci correspond à un besoin ou à un type de sol particulier ; il est composé avec précision par Nüngesser qui connait le monde de l’environnement : botanistes, écologues, responsables scientifiques de projet…

Avec un peu de patience, au fil des ans, parfois après quelques mois seulement, vous verrez émerger un couvert fleuri, subtil équilibre entre fleurs et graminées, qui mêlera l’agrément à la satisfaction de créer ou de restaurer un écosystème disparu.

Par leur composition et leur pérennité, ces mélanges sont adaptés à des objectifs de renaturation de sites paysagers (les près, les lisières, les bords d’eau, de routes, de voies ferrées, de chemins…, les parcs, les espaces urbains…) dans des conditionnements de 1 ou de 5 kg.

Produit "A la une"

Natura Loci, pour les professionnels du jardin et les propriétaires de grands espaces… privés ou publics

  • SEDAMIX Nectar ®
  • SEDAMIX Nectar ®
  • SEDAMIX Nectar ®
  • SEDAMIX Nectar ®
  • SEDAMIX Nectar ®

    SEDAMIX Nectar ®

    Un mélange d’une dizaine de fleurs d’une grande valeur apicole, pour un semis annuel.

    Le nectar est le principal ingrédient du miel. Les fleurs qui le produisent sont dites « nectarifères » mais toutes ne sont pas accessibles aux abeilles.

    Le mélange Sedamix Nectar ® a retenu les plus attrayantes parmi celles qui peuvent être butinées ; elles sont dites alors «mellifères ». Il contient, par exemple, la bourrache ou la belle phacélie, particulièrement appréciées. Mais il y a aussi d’anciennes fleurs messicoles comme le bleuet et le coquelicot. Ce dernier est plutôt « pollinifère » : le pollen, substance de la gelée royale, assure aux abeilles une nourriture directe et donc leur vitalité.

  • SEDAMIX Nectar ®

    SEDAMIX Nectar ®

    Un mélange d’une dizaine de fleurs d’une grande valeur apicole, pour un semis annuel.

    Le nectar est le principal ingrédient du miel. Les fleurs qui le produisent sont dites « nectarifères » mais toutes ne sont pas accessibles aux abeilles.

    Le mélange Sedamix Nectar ® a retenu les plus attrayantes parmi celles qui peuvent être butinées ; elles sont dites alors «mellifères ». Il contient, par exemple, la bourrache ou la belle phacélie, particulièrement appréciées. Mais il y a aussi d’anciennes fleurs messicoles comme le bleuet et le coquelicot. Ce dernier est plutôt « pollinifère » : le pollen, substance de la gelée royale, assure aux abeilles une nourriture directe et donc leur vitalité.

  • SEDAMIX Nectar ®

    SEDAMIX Nectar ®

    Un mélange d’une dizaine de fleurs d’une grande valeur apicole, pour un semis annuel.

    Le nectar est le principal ingrédient du miel. Les fleurs qui le produisent sont dites « nectarifères » mais toutes ne sont pas accessibles aux abeilles.

    Le mélange Sedamix Nectar ® a retenu les plus attrayantes parmi celles qui peuvent être butinées ; elles sont dites alors «mellifères ». Il contient, par exemple, la bourrache ou la belle phacélie, particulièrement appréciées. Mais il y a aussi d’anciennes fleurs messicoles comme le bleuet et le coquelicot. Ce dernier est plutôt « pollinifère » : le pollen, substance de la gelée royale, assure aux abeilles une nourriture directe et donc leur vitalité.

  • SEDAMIX Nectar ®

    SEDAMIX Nectar ®

    Un mélange d’une dizaine de fleurs d’une grande valeur apicole, pour un semis annuel.

    Le nectar est le principal ingrédient du miel. Les fleurs qui le produisent sont dites « nectarifères » mais toutes ne sont pas accessibles aux abeilles.

    Le mélange Sedamix Nectar ® a retenu les plus attrayantes parmi celles qui peuvent être butinées ; elles sont dites alors «mellifères ». Il contient, par exemple, la bourrache ou la belle phacélie, particulièrement appréciées. Mais il y a aussi d’anciennes fleurs messicoles comme le bleuet et le coquelicot. Ce dernier est plutôt « pollinifère » : le pollen, substance de la gelée royale, assure aux abeilles une nourriture directe et donc leur vitalité.

Pourquoi semer des fleurs sauvages ?

L'abeille domestique ... et les autres

L'abeille domestique ... et les autres
Les insectes sont souvent spécialisés dans le butinage ou la pollinisation de quelques fleurs ...

Lire la suite

Fleurs, graminées, plantes hôtes

Fleurs, graminées, plantes hôtes
Natura Loci vend en priorité des mélanges à haute valeur écologique...

Lire la suite

Développement de la Biomasse

Développement de la Biomasse
Nos mélanges répondent au principe simple de réintroduire une biodiversité ...

Lire la suite

    Les insectes pollinisateurs sont essentiels à notre environnement ainsi qu’à certaines cultures.  Or, ils subissent partout un déclin, particulièrement en Europe. En Wallonie, parmi un total de 347 espèces d’abeilles et bourdons connus, plus de la moitié sont rares, en très forte régression, voire même totalement disparues du pays*. On constate aussi, depuis 1999, un dépérissement de nombreuses ruches. Pour la moitié des cas, c’est à la mort de la ruche entière que l’apiculteur impuissant assiste. Les causes en sont encore mal connues et elles sont sans doute similaires à celles qui provoquent la disparition des abeilles sauvages. La situation actuelle de nos pollinisateurs est jugée très préoccupante, tant pour la survie à long terme de l’abeille domestique en Wallonie que pour celle de tous les pollinisateurs sauvages. Ce sont les abeilles sauvages qui compte le plus d’espèces protégées en Wallonie: 47 espèces contre 40 pour les papillons et 16 pour les guêpes. La moitié de nos espèces d’abeilles sauvages ont disparu ou sont en très forte régression en Belgique.

    ...Survolez l'extrait pour lire la suite...

    Les abeilles dépendent entièrement des fleurs pour leur alimentation Les adultes consomment du nectar et les larves, végétariennes, se nourrissent de pollen enrichi de nectar. La plupart des abeilles se nourrissent d’une grande variété de fleurs, certaines se limitent à des fleurs d’une même famille, d’autres encore, rares en Wallonie, ne se nourrissent que d’un seul genre ou d’une seule espèce. Leur choix est surtout spécifique lorsqu’il s’agit de trouver le pollen. Quoi qu’il en soit une abeille ne butinera que des fleurs d’une même espèce lors de sa sortie. Pour se maintenir dans un biotope et développer une population importante, une abeille doit y trouver, des sources de nourriture abondantes et de qualité. Les abeilles solitaires ne font pas de réserves de miel. Par contre, les pains de pollen qu'elles déposent dans leur nid contiennent parfois une grande part de nectar.  Or, elles ont besoin d’une grande variété de fleurs… - La diversité végétale permet de rencontrer les besoins de chaque espèce d’abeille. Les plantes qu’elles pollinisent présentent des adaptations qui attirent les insectes : des pétales de couleur vive, des parfums, du nectar. Il existe une relation entre la longueur de la langue d’une abeille et la longueur des corolles visitées pour le nectar. Cette diversité de nourriture contribue aussi à la bonne santé des abeilles en améliorant leur système immunitaire. - Une floraison longue et abondante qui assure, au fil des saisons, un maximum de nourriture. - Des floraisons précoces et tardives : en fin d’été et à l’automne, les dernières floraisons apportent aux abeilles des réserves essentielles, riches en sucres et en protéines, pour passer la période hivernale.

    Mais comme dans un cercle vicieux…

    • La raréfaction de leurs ressources alimentaires (fleurs sauvages et cultivées) cause la disparition des insectes pollinisateurs
    • La raréfaction des plantes à fleurs entraîne celle des insectes qui les pollinisent
    • Le manque de pollinisateurs accentue davantage la raréfaction des plantes à fleurs…

    Il y a quelques années, le gouvernement wallon a établi 6 causes principales au déclin des populations d’abeilles :

    • La raréfaction des cultures de légumineuses
    • La raréfaction et l’isolement des milieux sauvages
    • L’entretien exagéré des bords de route, des terrains vagues, des talus…
    • L’utilisation des insecticides
    • La disparition des fleurs des champs
    • La disparition des fleurs dans les prairies

    Il énonce donc des Méthodes agri-environnementales favorables (MAE) aux insectes butineurs

    • Conserver des habitats - les éléments du réseau écologique et du paysage - les prairies naturelles - les prairies de haute valeur biologique (prairie calcaire, prairie humide…)
    • Créer des habitats fleuris - des bordures herbeuses extensives (tournières enherbées, bandes de prairies extensives en bordure de cours d'eau ou de réserve naturelle) - couverture hivernale du sol avant culture de printemps - bandes de parcelles aménagées (accueil faune et flore, lutte contre l'érosion, bandes fleuries, de messicoles)
     

    Mise en Oeuvre et Entretien

    • Mise en œuvre et ...
    • Conseils de semis ...
    • Apprendre ...
    • Mise en œuvre et ...

      Mise en œuvre et ...

      ... gestion

      Nos prairies fleuries sont généralement composées de plantes vivaces et annuelles ou bisannuelles. Cela signifie qu’elles évoluent au fil de la saison et qu’elles ont besoin de temps pour se développer et s’installer, parfois 2 ou 3 ans. La floraison dépend de différents facteurs : le type de sol, son humidité… mais aussi la période de semis, la fréquence et le moment de la fauche. Leur réussite passe donc par une mise en œuvre lente et un entretien adéquat.

      Mise en oeuvre

      Le semis d’un mélange de fleurs annuelles peut s’effectuer au printemps. Mais sa pérennité sera limitée : un an, et sur un sol pauvre, peut-être une deuxième floraison l’année suivante, ...

      Lire la suite

    • Conseils de semis ...

      Conseils de semis ...

      ...et soins à apporter

      La réussite du semis est conditionnée par la préparation du terrain

      Il doit être préparé, propre et désherbé, comme s’il s’agissait de semer un gazon : labouré, fraisé, travaillé à la herse, pour obtenir une terre finement structurée. Il faut aussi éradiquer toutes les herbes qui pourraient étouffer la germination puis la pérennité du semis. Les chardons, liserons, chiendents, plantes à racines longues en particulier. Des racines peuvent malgré tout rester dans le sol ; la technique du « faux semis » permettra de s’en débarrasser : laisser ces herbes pousser à 10 cm de hauteur, les éliminer, retravailler superficiellement le sol, puis éventuellement recommencer.

      Lire la suite

    • Apprendre ...

      Apprendre ...

      ...de nos erreurs

      Les trois principales causes d’échec pour un semis

      Le manque de substrat qui permette aux graines de germer (le cas échéant, la surface peut être recouverte d’un ou deux centimètre de bonne terre végétale). L’érosion qui emporte le semis par lessivage L’apparition et l’invasion de mauvaises herbes…

      La patience est sans doute le terme clé de la création d’une prairie fleurie

      Lire la suite

    Logo Footer

    Michel DEREAU, Administrateur

    gsm: +32(0)488 25 05 35
    info@naturaloci.be

    Rue de Louvain, 5 - 1315 Piétrebais
    TVA : BE 0672.881.179
    BIC : GEBABEBB
    IBAN : BE55 1431 0004 0144

    Besoin d'informations ?